ATELIERS BRUXELLES AUTOMNE 2016

Nous avons passé des beaux moments avec des enthousiastes de la fermentation. C’est clair que la lactofermentation relève du partage et de la créativité de chacun et que les instincts de chacun, débutant ou pas, peut donner lieu à des belles découvertes. Voilà une pratique de liberté et confiance et pas un apprentissage classique où on suit des recettes. Néanmoins, ceci sera le lieu où afficher des recettes, soit des pistes de travail ou des grands succès !

image5image4image10

UN KIMCHI QUI UTILISE LE POTIMARRON – HOBAK KIMCHI

600g potimarron pelé et coupé en tranches de 5mm – 1 lt eau – 1/2 bouquet de cavolo nero coupétrès fin – 2 cuillères à soupe de sel + 2 et 1/4 cuillères à thé de sel – 2 cuillères à soupe de poivre Coréen en paillettes – 1 cuillère à thé d’ail coupé fin – 1/2 cuillère à thé de gingembre rapée – 2 cuillères à soupe des pignons – 1 cuillère à the de sucre
Dans un gran bol, mélangez le potimarron avec l’eau et les deux cuillères à soupe de sel. Après 40 min, otez la saumure et laissez sécher le potimarron dans une passoire. Mélangez dans une passoire le cavolo nero avec les 2 cuillères à thé de sel et laissez 15 min. Rincez les sel en trop sur le cavolo nero, puis posez la passoire sur un bol: de l’eau va se recueillir et on va la garder.
Mélangez bien potimarron, cavolo nero, poivre Coréen, ail, gingembre et pignons. Remplissez un bocal. Rajoutez 100ml d’eau à celle qui est tombée du cavolo bero, rajoutez 1/4i cuillère à thé de sel, le sucre. Mélangez bien tout cela et versez-le dans le bocal (le liquide couvre deux tiers du bocal. Laissez fermenter 2 à 3 jours à temperature ambiente et après refrigerez. Cela se conserve 2 sémaines.
L’INCROYABLE RECETTE JAPONAISE DE L’AIL DANS LE TAMARI
Ceci est une recette d’un livre japonais que j’ai adapté et testée plusieurs fois. J’ai aussi eu l’occasion d’en gouter un bocal qui avait dix ans: fabuleux!!! A faire à la fin de l’été, quand l’ail arrive de France…
10 tetes d’ail – 500 ml vinaigre (de cidre ou de riz) – 370 ml tamari –  2 cuillères à soupe de sucre
Epluchez la peux extérieure des tetes sans les casser (ils restent les gousses avec leur peaux). Lavez un bocal à l’eau bouillante, remplissez-le bien avec l’ail et puis verser le vinaigre jusqu’à recouvrir. Après 2 semaines, enlevez 2/3 du vinaigre (utilisez-le pour des vinaigrettes). Mélangez bien la sauce soya au sucre et rajoutez-la au bocal. Il faut attendre au moins 6 mois avant de gouter.

 

 

 

 

 

Advertisements
  1. No trackbacks yet.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: